go go goo MUSICA!!!

vendredi 25 janvier 2008

Mental Illness



Il parait que des scientifiques ont trouvé un moyen d'effacer les souvenirs traumatisants. Le composant bloque le phénomène de consolidation et de reconsolidation du souvenir au niveau cellulaire (Magazine Philosophie du mois de février)(et oui, très bonne lecture qui te rend moins con et t'aide à comprendre tout un tas de trucs auxquels tu ne pensais pas pouvoir accéder)
Dis Monsieur? tu veux pas m'en donner un peu? Cela me permettrais d'arrêter de me prendre la tête...
Je sais pas pour vous, mais il y a des fois où j'aimerais être quelqu'un d'autre.
Ou du moins, être une partie de moi-même et jeter aux oubliettes l'autre partie qui m'handicape.
J'ai beau essayer de me dire qu'il faut de tout pour faire un monde; le bien comme le mal... Le truc, c'est que cette partie qui me fait c****, ce n' est même pas mon côté obscure! Celui-là encore, je crois que l'ai admis. Non. C'est juste cette proportion que j'ai à me prendre la tête POUR RIEN, et surtout, oh OUI, surtout à me mésestimer...à me sous estimer. A ne pas m'estimer tout court, d'ailleurs.
Cet entretien de boulot m' a mise au pied d'un mur. Celui que je ne veux pas affronter depuis un moment. Je me contentais, comme dirait mon ex Medecine Man.
Oui, je me suis contentée de la facilité dans mon parcours professionnel. Je ne suis pas carriériste mais à ce point, ça s'appelle du gâchis.
J'en ai eu des opportunités. Des belles. J'ai allègrement soit dénier soit saboter ce que la Vie mettait sur mon chemin. J'ai pris d'autres sentiers qui me paraissaient plus facile. Je suis de celle qui préfère le plat. Une feignasse...
Cet entretien.
Je sais plus.
J'ai la trouille c'est tout.

Bon week end

4 commentaires:

lelapin a dit…

la trouille peut être un moteur, c'est pas forcément négatif
courage et bon we ma belle
bisessss

petit chahut a dit…

Flippe pas, ça sert à rien, t'as vraiment bien fait de le passer cet entretien.
Ceci dit, je me reconnais grave dans le comportement que tu décris. Merci (une fois de plus) de le verbaliser, ça me fait réfléchir...
Je croise les doigts pour toi, j'aimerais vraiment que ça marche, avant tout pour récompenser ton courage de t'être lancée là-dedans. Il n'est jamais trop tard, n's'pas ? Tu n'en es même pas à la moitié de ta vie professionnelle, je suppose ? Y'a donc encore des TAS de routes à emprunter...
Bise solidaire.

Phantomas a dit…

Sympa tout ce bordel, pardon, tout ça!! Merci pour m'avoir mis dans ton rouleau de blogs... A plouch

series.on.the.cake a dit…

lapin: nous verrons, nous verrons...
Chahut: c'est pour ça qu'on s'aimeuh!
Phantomas: welcome! tu es vraiment vert ou jean marais?

The Before

Ma qui é tou SotC?

Ma photo
Je vais là où me porte le vent...