go go goo MUSICA!!!

lundi 7 avril 2008

She's got the Boots & the Boops*

* chant rituel d'un retour de WE à LondresVendredi, the first day; Pete n'est pas venu nous chercher avec sa pancarte. Bad.
Décollage, atterrissage, trajet de l'aéroport jusqu'au centre de Londres en minibus bien agité.
"Putaing le mec y rentre sur l'autoroute à gauche!!!"
...

" Normal ma caille, on est en England...."
aaaaaaaahhhhhhhhhhhhhhhh
A 14h30 nous foulions Hyde Park sous un grand soleil.
Notre périple commençait.
25h de marche sur trois jours et je te compte pas les trajets entre l'hôtel, les aéroports et la maison. L'oeil qui s'ouvre par habitude à 7h30. Argh. Un tiers du temps donc à marcher et un tiers de mon salaire en achats compulsifs.
Crois moi que pour quelqu'un qui ne pratique que le sport de l'appuyage de pédales dans sa caisse, ce fut....épique!
Mon corps me l'a fait payer. Ma réputation est foutue, je vieillis. Avec le changement de climat à perdre10 degrés, j'ai pris un coup de froid, con, je ne suis qu'une pauv'tite chAôseuh....
J'ai fait le Day mais pas la Night, oh non. Shame on me. Samedi à 21h, je dormais pendant que la Rousse partait seule bouger son corps sur les dance floor.Nous avons apprécié le flegme britannique (vu la manière dont ils se bourrent la gueule dès 17h le vendredi, sont dans le gaz le reste de la semaine), les rues propres, les jardins bien entretenus, le melting pot, le design des boutiques, la gentillesse des Turcs (oh oui, give me that TuRc).

Nous avons été à la Tate Modern pour découvrir Cheri Samba et critiquer Picasso. Nous nous sommes promenées le long de la Tamise en mangeant un falafel. Nous avons traversé la City (morte le samedi) et manqué de nous vautrer en descendant l'étage des bus, parcouru Oxford Street, atterri à Piccadily, mangé indien. Nous avons arpenté le I.C.A en tirant d'un distributeur une œuvre unique d'un artiste inconnu. Nous avons bu des coups à Soho, goûté aux carrot et cheese cakes, tenté Portobello (mort le dimanche, thanks pour le porte monnaie). Nous avons bu des cafés latte dans de grands fauteuils en cuir pendant que des supporters de foot se murger au petit matin. Nous avons marché sous le soleil, la bruine, la neige. Ne jamais, oh non, jamais visiter une ville en convers. Achat de boots comme celles de la blonde aux gros seins d'Alert à Malibu. "Il neige, putaing! Je caille avec mes convers trouées!!!" La HONTE quand on me les a fait enlever at the Airport au retour. Elle en a fait des abdos à se foutre de ma gueule, la Rousse.

J'ai trouvé un chapeau tout beau et qui m'a bien tenu chaud, un hommage à Pete absent. Un sac jaune fluo, comme dans un de mes rêves où on me le volait, exactement le même; pas de creepers mais mieux; des ballerines creepers, ça tue sa race! Et puis des bouquins, des badges, des petits bonzhommes à accrocher partout, des cartes postales qui disent des trucs tellement vrais comme "Porn saved my marriage" ou "Queen of Fucking Everything". J'aime l'humour anglais. Comme cette pub dans le métro pour le dépistage du cancer de la prostate où le papi dit qu'il a demandé au médecin de lui mettre deux doigts car il préférait un deuxième avis.

...

Nous sommes arrivées par hasard à Trafalgar square remplie de chinois. Les hélicos, la police, les drapeaux tibétains. On a entendu des cris alors que nous mangions des nachos dégoulinants de cheese et de salsa qui te met le feu pas que dans la bouche, effet Destop garanti.Sur fond de sirènes tonitruantes et de BO de comédie musicale. Y zadorent ça les comédies musicales les Rosbeefs. Camden town n'a plus de secret pour nous, Carnaby Street non plus...

Nous sommes revenues en parlant comme JC Van Damme. On a adoré parler-écouter-vivre-l'anglais. Comme des poissons de Vanda nous étions. So British. On s'est bien poilées, super bien entendues. J'ai une amie qui fait GPS et c'est bien cool pour une fois de ne pas devoir tout prendre en main, seule. On était raccords, gourmandes, curieuses. Quand l'une avait la pêche, l'autre avait des valises sous les yeux et vice et versa. Explosif ça a été quand nous étions en forme au même moment. Moi je chantonne la nuit en dormant, elle, elle a le corps qui fait des sauts dans son sommeil. On s'est dit deux jours d'english breakfast c'est bien, pas plus. On s'est dit que l'on reviendrait en juillet. Loin de notre fête nationale. Que cette fois on prendra notre temps.
Et je te la ferai la Night Londonienne, foi de Series On the Cake!

Bonne journée (j'ai plus de télé) (fallait le dire)(et j'ai un nouveau job à la fin du mois)(aaaaahhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhh)

Ce matin mon ordinateur a fait CHLONG et puis plus rien.... toutes mes photos étant dedans, je remercie la Rousse pour m'avoir fait parvenir celles qu'elle a prises avec son phone. Merci poto. J'espère récupérer notre concept de "Tête de Rousse", série de photos faites à Londres.

8 commentaires:

anakin a dit…

Ravi de retrouver ici. Même si tu reviens en pleine chinoiseries ! A très vite.

lelapin a dit…

un nouveau job à la fin du mois ?? j'ai hâte que tu m'en dises plus...
biz et à ce week-end

anakin a dit…

Tu as un rendez-vous avec un lapin le week-end ! Fais gaffe à ne pas te le faire carotter (mouarfffff!!) !

series.on.the.cake a dit…

coucou les gus!! suis dans un cyber, pauvre de moi! il pleut à sAix. Je vous bise
la series

pam choo a dit…

c'est quoi ce nouveau taf?
(chuis bien contente pour toi)

series.on.the.cake a dit…

assistante moultipass dans un centre d'affaires: en gros BIG changement :)

Kamasan a dit…

Watchaaaaaaa ! Je vous envie tiens! Tu veux pas venir à Formentera avec moi en Septembre ?? c'est moins animé mais... :)

series.on.the.cake a dit…

ben on verra, septembre, c la rentrée tout ci tout ça tu sais...

The Before

Ma qui é tou SotC?

Ma photo
Je vais là où me porte le vent...