go go goo MUSICA!!!

mercredi 7 novembre 2007

Si tu as de la chance, traverse. Si tu as de la destinée, avance/Proverbe grec

Aglagla. À y est fait froid.
À Massalia plus qu'à sAix; cause le mistraou qui souffle fort et qui te givre sur place. Ils ont commencé à accrocher les guirlandes de noyël en ville.
À part le manque de $$$ (ce n’est pas nouveau)( mais ça fait chier), tout va bien, je vais bien, tu vas bien?!!?
Je me suis rechargée en Love à la capitale.
C'était chaud, c'était bon.
Y a pas à dire, l'AmooOoOour, c'est kekchose! Se sentir aimée par ses proches; tous ces gens qui veulent mon corps! (nonon, Stéphanie, pas eux, ce n'est pas sessuel, tu comprends?)
Le retour fut rude, je le concède, seule dans ma grande maison.
Les zanimaux ont été hystériquement heureux (j'ai cru que Wawa allait nous faire une crise cardiaque) : retrouver celle qui remplit si bien leurs estomacs (perpétuellement) affamés et qui chauffe leur couche (dixit mon lit).
Le Balafré ne m’a retrouvée que le lendemain (quel rebelle).
Cette histoire est coincée dans une espèce de couloir Espace-Temps. Pas d'évolution, juste un sentiment qui unit deux êtres dont UN Under control (par lui-même)( ce n'est pas moi, je suis plutôt du genre passionné, voyez vous, du genre à tout donner trop vite)( trop bonne trop conne, on m’appelle)
C’est l'autre, le Grand, qui se noie dans ses névroses. C’est qu'il me plait cet animal, ooooooooooh ouiiiiiii prend moi OH toi...
Au taf, c'est recrutement à tour de bras en tous genres: danse orientale, Hip Hop, ukulele, chant, capoeira et samba (my dream). Manque plus que les élèves et c'est parti mon kiki.
J'ai reçu un mail de la part du directeur d'Air France qui s'est excusé de la gêne occasionnée durant la dernière grève, du manque de communication et d'organisation. J'hésite à lui répondre et à l'inviter à dîner, t'en pense quoi?
Aujourd'hui je revois Miguel (ceux qui suivent mes pérégrinations bloguesques depuis 3 ans se souviendront de cette rupture avec perte et fracas en Dordogne il y a 2 ans) Oui, c'est lui, mon pote de San Francisco. Ben voilà, nous allons nous taper une raclette ce soir (toute occasion est bonne pour faire couler du fromage sur une patate)(en utilisant le willi waller, indispensable)
Autrement je suis super heureuse d'avoir trouvé ça dans la rue:


c'est con à dire mais c'était un vrai rêve, j'adore ce panneau de signalisation...
Bonne journée

9 commentaires:

Anonyme a dit…

moi aussi je suis accro des panneaux de signalisation... et celui-ci est vraiment génial. Un mouvement, la liberté...

Anonyme a dit…

vouiiii le Willy Waller 2006, outil indispensable pour l'amoureux de la patate !

series.on.the.cake a dit…

anonyme, la rousse? Kusturika en fooooorce le 20 à sAiiiiiiiiiiiix!!!

karmara a dit…

Je suis tp jalouse de ton panneau ! Tu l'as trouvé dans la rue ? Déconne...

Sinon, tu m'as pas fait signe qd tu étais in Paris. Ceci dit, j'étais à Lille... ;)

lelapin a dit…

miam de la raclette, ayé j'ai faim...

series.on.the.cake a dit…

karmara: trouvé devant le boulot, il n'atttendait que moi ce panneau!
lapinou: et c'était vachement bon!

zita incognita a dit…

chanceuse,
j'aimerais bien avoir le attention vaches.

Kamasan a dit…

Je me souviens de cette histoire, contente que vous vous retrouviez, il faut du temps parfois :)

series.on.the.cake a dit…

merci ma kamaasan

The Before

Ma qui é tou SotC?

Ma photo
Je vais là où me porte le vent...