go go goo MUSICA!!!

jeudi 13 décembre 2007

Bye Bye Ike


Je suis ébranlée. Je pense que c'est le terme approprié. En sortant de ma visite de chez le Medecine Man, je ne savais plus que penser. Envie de tout stopper. L'impression de devoir tourner le dos à mes convictions. De devoir me renier. Alors que je suis en thérapie pour avancer. Il est évident que pour cela je dois changer! Abattre quelques vieilles croyances qui me freinent et me déservent... Ce peu de confiance que j'ai en moi, en mon jugement; j'avais trouvé une parade: j'ai raison, il/elle a tort, mais c'est son droit. Chacun a ses opinions. Même si j'en souffre.
Ben non. Je dois avoir foi en mes convictions même si je me trompe. Il est impératif que l'idée d'avoir TOUT LE TEMPS raison soit la plus forte. Autrement je n'y arriverai pas. Ha.
D'où cette colère qui gronde en moi et qui éructe de temps en temps, explosant comme le ferait un volcan en éruption. Au moment où je ne m'y attends pas, dans tous les sens, laissant la partie adverse stupéfaite. Tout cela par ce que je ne suis pas arrivée à me faire entendre auparavant. Que j'ai choisi le silence. De peur de perdre l'autre. AHHHHHHHHHH!!
J'avais trouvé un semblant de paix en pensant avoir pardonné. Que Nenni m'a dit Medecine Man. Vous reculez mais ce n'est pas sûr que vous sautiez.
Ha.
Je suis donc, ce jour, en grand désarroi. Je sais pertinemment que, si je dois avancer, je devrais faire table rase de ce que je croyais être une partie de mon identité mais qui s'avère être juste un bouclier forgé au fil des années pour me protéger.
La question est: cela vaut il le coup? et si je ne retrouve pas mon essence, l'enfant originel? Si je me retrouvais démunie et sans défense?
Medecine Man m'a annoncé que cela serait douloureux mais qu'après je ferai les bons choix et ne retomberai plus dans mes vieux schémas.
Bonbonbon...
Envie d'aller voir "La graine et le mulet", de manger du foie gras et d'écouter Jill Scott en boucle.
Que l'on me foute la paix, que je ME foute la paix. Trente seconde stp!
Bonne journée

4 commentaires:

lelapin a dit…

tu ne seras jamais sans défense, tu en auras d'autres, plus légère - pas des armes de destruction massive, juste un champ protecteur,
car ce bouclier, au départ censé te protéger, au fur et à mesure t'isole des autres et de toi même, te fais oublier qui tu es vraiment, c'est ça qu'il faut rechercher, c'est de ça dont te parle Medecine Man
c'est vrai c'est dur
mais c'est tellement mieux ensuite (et tellement tellement moins fatigant)
courage
des bises
plein

lelapin à l'ouest a dit…

(plus légèreS)
(lelapin perd son orthographe)
(c'est la fatigue....)

series.on.the.cake a dit…

oui je me rends compte de tout cela mais je rechigne, tel le pur sang sauvage aaaahhh mais qui n'attend que d'être dressé, oh ouiiiiii (moi aussi je suis fatiguée, mais moi je me casse pas à hooooong koooooong hein!!!!)

Kamasan a dit…

Ca fait toujours mal à un moment une thérapie bien faite et bien profonde, mais c'est le but ! Comme une dent qu'on arrache, accepter d'avoir mal une bonne fois pour toute pour tenter d'effacer le mal-être quotidien qui sans ça risque de durer biennnnnnnnnn longtemps !

Allez poulette, accroches-toi ! je t'embrasse :)

The Before

Ma qui é tou SotC?

Ma photo
Je vais là où me porte le vent...